En Afrique, une solution de régénération de batteries de panneaux solaires

Borne Test Batteries
La borne de test QTK : vérification rapide de la possibilité de régénérer une batterie
9 février 2022

En Afrique, une solution de régénération de batteries de panneaux solaires

Battery Africa
Habib Lodonou

Lorsqu’il a complété sa licence professionnelle en génie mécanique et énergétique à l’Institut Universitaire de Lokossa au Bénin en 2012, Habib Lodonou n’imaginait pas l’ampleur que prendraient ses idées et son courage. Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’impatience que le Bénin attend son projet de régénération de batteries de panneaux solaires.

« Au Bénin, il y avait des coupures d’électricité à toute heure du jour ou de la nuit … »

En 2012, lorsqu’il a travaillé sur son mémoire dans le cadre de son cursus à l’IUT de Lokossa, une commune du sud-ouest du Bénin, le sujet qui lui tenait à cœur était la substitution du système conventionnel par les panneaux solaires dans les ménages à Cotonou. « Il y avait des coupures d’électricité en permanence, affirme Habib, je me demandais quelle solution je pouvais apporter ».
Lorsqu’il a quitté les bancs de l’université, son diplôme en poche, Habib a rapidement été appelé pour mettre en place un système de secours, répondant précisément aux besoins des locaux pour éviter les pannes. « C’est comme cela que les choses ont commencé… par le bouche-à-oreille » dit-il aujourd’hui.

« Les batteries de panneaux solaires arrivent en fin de vie : il doit y avoir une solution ! »

En 2015, Habib Lodonou crée son entreprise et embauche du personnel. Cinq ans plus tard, il fait un constat : les batteries de panneaux solaires arrivent en fin de vie. Cette conclusion s’accompagne de l’observation de ce qu’il advient des batteries usagées : transmises aux ferrailleurs ou laissées pour compte dans les rues et à l’arrière des maisons et dans les rues, elles sont entassées en masse… « Il doit y avoir une solution » s’exclame Habib !
S’armant de patience, de courage et de détermination, Habib entreprend de démonter une batterie pour l’étudier et surtout, pour trouver la solution au problème de fin de vie des batteries de panneaux solaires. Ses recherches le conduisent vers l’Université de Clermont-Ferrand qui lui propose un Master 2 en quatre ans. De retour sur les bancs de la faculté, Habib se met à la recherche d’entreprises françaises dans le cadre de ses études et rencontre Be Energy.

La rencontre avec Be Energy : partage de valeurs essentielles

Soutenu et accompagné par un professeur spécialisé en stockage de l’énergie, Habib se rend à Avignon pour rencontrer Bertrand Coste et son équipe, en mars 2021. Le partage de valeurs et l’envie de développer des solutions écologiques et économiques de régénération de batteries facilite la première rencontre et c’est alors que notre étudiant à l’esprit d’entrepreneuriat intègre l’équipe. En 2023, Habib aura complété son Master 2 et prévoit de s’attaquer, une fois de retour au Bénin, « au maillon le plus faible de l’énergie solaire dans les pays chauds ». Depuis 2013, il a participé au projet d’installation de 650 lampadaires solaires sur quelque 30 000 unités installées et mini-centrale solaire (PRODERE) en Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui, sa technologie éprouvée lui permettant d’envisager des solutions viables pour régénérer les batteries des panneaux solaires, il prévoit de créer son entreprise à Cotonou pour ensuite développer son business en partenariat avec Be Energy au Bénin, au Togo, au Burkina Faso et au Niger.
Be Energy est fier d’accompagner le talent, le courage et la détermination d’Habib, convaincu qu’une belle histoire ne fait que commencer…